• Les pollinisateurs et en particulier les abeilles solitaires et les abeilles mellifères sont en déclin en Europe à cause des activités humaines (disparition de leurs habitats, raréfaction de leurs ressources en pollen et en nectar, traitements phytosanitaires).

    Le jardin conduit durablement (sans pesticides et présentant des zones fleuries toute l'année et non fauchées) préserve à une petite échelle ces abeilles.

    C'est ce que j'essaye de mettre en place dans mon jardin et aujourd'hui, plusieurs espèces viennent y butiner.

    Les abeilles sauvagesLes abeilles sauvages

    Il y a bien sûr les espèces qui nichent dans les cavités en bois de mon hôtel à insectes mais aussi les Megachiles ou abeilles découpeuses. Je ne sais pas les reconnaître sur une fleur mais leur présence m'est signalée par les découpes qu'elles pratiquent sur les feuilles comme ici sur la glycine .

    Les abeilles sauvages

    Le jardin est également visité par d'autres pollinisateurs comme des bourdons,

    Les abeilles sauvages

    Le jardin, un lieu idéal pour préserver les pollinisateurs

    des abeilles charpentières

    Les abeilles sauvages

    des syrphes qui sont des diptères (mouches)

    Les abeilles sauvages

    et bien sûr des abeilles domestiques.

    Les abeilles sauvages


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique