• Depuis le retour des gelées matinales, l'activité des oiseaux a augmenté. Ils recherchent avidement de la nourriture. J'ai donc remis en service mes mangeoires depuis trois semaines environ. Ils sont nombreux à s'installer dans les arbustes et à faire l'aller-retour entre les mangeoires et leur dortoir. La nourriture est vite engloutie.

    Par contre, ce sont toujours les mêmes espèces qui reviennent chaque année et que j'observe : rouge-gorge, mésange bleue, mésange charbonnière, merle et surtout les moineaux domestiques qui sont  nombreux

    La LPO conseille de poser des mangeoires uniquement en hiver (de mi-novembre à fin mars seulement) afin d'aider les oiseaux à passer les épisodes de gel et de neige. Consulter leur site via le lien ci-dessous car elle préconise de favoriser les ressources alimentaires naturelles qui sont les plus adaptées à la faune sauvage : favoriser les ressources naturelles pour les oiseaux

    "il ne suffit malheureusement pas de poser une mangeoire au jardin pour sauver les espèces. Le plus important est de préserver les petits habitats dont elles dépendent : tas de bois, friches, mares, vergers, arbres morts... et plus les petits habitats sont nombreux, plus les espèces qui se montreront à vous seront diversifiées. "

    Ce soir, je me suis demandée si mon jardin leur est favorable ?

    1) présence de souche et de tas de bois : OUI

    2) diversifier les strates végétales, laisser des plantes sauvages, une zone en friche : +/-

    3) présence de lierre : OUI

    4) présence d'arbres à graines ou à baies : OUI avec le pommier Everest, trois fusains , l'arbre aux faisan, deux aubépines, les rosiers, les nombreux sureaux, les groseilliers à fleurs, les framboises non ramassées ...

    5) la mare : +/- mais il y a toujours de l'eau

    Et vous, votre jardin répond t'il aux besoins des oiseaux des jardins ?


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique